keyboard

5 petits conseils méthodologiques pour se mettre au code

Cet article t’est destiné si tu n’oses pas commencer, ou si tu penses que c’est une discipline réservée aux barbus à chemise de bûcheron et lunettes à triple foyer des années 80.

1. Pète un coup

Combien de fois ai-je entendu que le code çaytrodur, qu’on n’y comprend rien, que c’est pas fait pour un esprit non matheux … Bon. Pour commencer, il faut que maîtrises : l’addition, la soustraction, la multiplication et la division. J’entends déjà tes cris de terreur tant c’est difficile. Pour peu que tu ailles petit à petit, à ton rythme, tu vas t’en sortir.

2. Prends un tutoriel qui part de zéro

Lorsque j’ai voulu apprendre, je suis tombée sur Le site du Zéro (il s’appelle désormais Openclassrooms). Si je voulais créer une page, il fallait déjà que je sache comment l’afficher. Je ne connaissais rien de rien.  Le cours sur sur le HTML/CSS m’a convenu car toutes les notions étaient expliquées pas à pas.

3. Mets directement en application ce que tu lis

Il est beaucoup plus facile d’assimiler les concepts qui te seront présentés si tu les vois en action, aussi simples soient-ils. Cela peut sembler une perte de temps, mais tu resteras concentré plus facilement ; sinon, tu risques de tomber dans le piège de la lecture en diagonale.

Fais des tests et amuse-toi à triturer le code dans tous les sens pour en tâter les limites. Utilise des noms de variables rigolos et/ou inavouables.

4. Assure-toi d’avoir totalement compris le chapitre en cours avant de passer au suivant

Soudainement, tu pourrais avoir l’impression de ne plus rien comprendre, alors que ça se passait très bien deux parties plus tôt ; de plus, certaines notions sont imbriquées. Relis les paragraphes autant de fois que nécessaire, refais les exercices d’entraînement ; ne laisse aucune place au flou. N’hésite pas à revenir en arrière si tu as un doute, car c’est reculer pour mieux sauter.

5. Fais des infidélités à ton apprentissage en cours

Si malgré tout tes efforts, ça ne passe pas, ne te prends pas trop la trompette. En observant comment un autre language fonctionne, cela peut t’aider à saisir le fonctionnement d’une notion qui te semble à priori obscure. Pour le même résultat, la syntaxe varie, et ça peut déclencher un déclic salutaire.

Par exemple, je me suis pris une sessions de vacances scolaires à faire du C. Pour le web, ça ne m’était pas spécialement utile, mais j’ai mieux compris comment définir des fonctions pour ensuite les appeler dans le code. J’ai également appris quelques notions d’allocation de mémoire, au passage.

Conclusion

Ne te laisse pas impressionner et lance-toi. Fais 30 minutes de tutoriel au début, ou un demi-chapitre. Et prends mes plus sincères encouragements avec toi !

Crédit photo : lien

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>